Mardi soir, le Bureau National du Parti Socialiste a exclu Alain Louis de ses rangs. Une nouvelle dont se réjouit Luc Broussy, candidat PS lors des municipales de mars prochain à Goussainville. Au contraire du maire sortant, également en lice, qui reste indifférent à cette décision.

 On le savait, le maire de Goussainville, Alain Louis, n’était plus socialiste depuis octobre 2013 et sa démission du PS à quelques heures du vote des militant, qui a permis à Luc Broussy de devenir le candidat du parti en vue des élections municipales de 2014. Ce dernier ne cache cependant pas sa satisfaction à l’annonce de l’exclusion de son adversaire, ainsi que celle de 9 autres élus, par les instances nationales. « Cette décision met définitivement fin à la fiction selon laquelle le candidat socialiste aurait été désigné dans des conditions contestables », assure-t-il. Et d’ajouter : « La plus haute instance du Parti Socialiste l’a redit clairement ce mardi soir : Alain Louis ne fait plus partie de la famille socialiste et Luc Broussy est plus que jamais le seul à pouvoir conserver Goussainville au PS, parti dont il est le candidat légitime ».

« Le PS ne fait que respecter ses statuts », Alain Louis

De son côté, le maire de Goussainville accueille l’annonce de son exclusion avec sérénité. « Cela ne me pose pas de problème », déclare l’élu qui rappelle que « le PS ne fait que respecter ses statuts ». Loin de regretter sa décision, le maire rappelle les profonds désaccords qui l’ont poussé à claquer la porte du Parti Socialiste. Et d’ajouter sur Luc Broussy : « Il fait sa campagne. Il souhaite pouvoir dire qu’il avait raison ».