Candidats aux municipales de mars prochain à Méry-sur-oise et Mériel, les écologistes Guillaume Vuilletet et Sylvain De Smet proposent d’aider, les habitants à équiper leur habitation d’une télé-alarme anti-intrusion pour lutter contre la hausse de cambriolages.

La sécurité figure en bonne place parmi les thèmes de campagne de beaucoup de prétendants aux municipales de mars prochain. Si les débats tournent généralement autour du thème de la vidéoprotection, deux candidats Europe Ecologie Les Verts souhaitent endiguer le phénomène des cambriolages. L’idée de Guillaume Vuilletet et Sylvain De Smet, « aider, sur le territoire de l’intercommunalité, les particuliers à équiper leur habitation d’une télé-alarme anti-intrusion et mettre en place un centre de réception des alertes pour que celles-ci soient transmises aux forces de sécurité après vérification ».

Une mesure que les deux écologistes veulent « socialement équitable ». Ils souhaitent ainsi que l’acquisition de ces alarmes puisse être financée en partie par les communes, suivant le quotient familial. « A l’échelle du territoire, en supposant un équipement complet des quelques 11 000 foyers, une telle mesure pour l’ensemble des habitant-es de l’intercommunalité représente un coût tout à fait raisonnable et atteignable qu’il faut assumer pour la tranquillité publique », jugent les candidats.