"Nous regrettons la multiplication des candidatures se réclamant de la droite et du centre à l’élection municipale de Montmorency, déclare le groupe UVO (UMP et non inscrits) du Conseil général du Val d’Oise. La constitution de listes dissidentes, qui ne sont généralement que l’expression d’ambitions personnelles isolées, alimente en effet la méfiance croissante qu’éprouvent les Français envers leurs responsables politiques". 

 "Il est aujourd’hui impératif de faire le choix du renouvellement, de la compétence et de la proximité pour rétablir ce lien de confiance avec nos concitoyens", écrivent, dans un communiqué, les collègues UVO de Michèle Berthy à l’assemblée départementale.

"Si les Valdoisiens nous ont fait confiance le 30 mars 2011 pour assurer le redressement du Conseil général, c’est parce que notre majorité se compose d’élus de terrain courageux, responsables et pragmatiques. Au sein de l’exécutif départemental depuis son élection contre François Detton, notre collègue Michèle Berthy a démontré qu’elle était digne de représenter les Montmorencéens et de défendre leurs intérêts."

"Nous renouvelons donc le soutien plein et entier de la majorité départementale à Michèle Berthy. Son expérience, sa présence auprès des habitants et sa connaissance des dossiers, renforcées par son mandat de Conseillère générale, lui assurent une légitimité incontestable. Conformément à l’esprit de sa candidature, nous appelons les autres candidats à faire eux aussi preuve de responsabilité et à consolider le rassemblement déjà réalisé derrière Michèle Berthy", conclut le groupe UVO.