Ils ont manifesté sous les fenêtres de la sous-préfecture d’Argenteuil. Les enseignants des quatre lycées en ZEP dénoncent une baisse du nombre d’heures d’enseignement. Ils s’estiment aussi oubliés de la réforme du ministre de l’Education sur les Zones d’éducation prioritaires (ZEP). 

http://www.dailymotion.com/embed/video/x1bwatv