Des réunions publiques seront organisées dès le début du mois de mars pour présenter le projet "dans son détail", annonce l’équipe de la maire sortante. Elvira Jaouën entend se représenter "forte de son expérience, avec une énergie renouvelée, accompagnée par une équipe rassemblée au delà des clivages traditionnels".

 "En 6 ans, Courdimanche est devenue une ville solidaire, citoyenne, durable et soucieuse des générations futures", estime l’équipe de campagne d’Elvira Jaouën qui explique que  des "infrastructures indispensables" à Courdimanche ont été réalisés "sans augmenter les impôts" : "maison de l’Education, des Loisirs et de la Culture, un terrain de football synthétique, deux terrains de tennis couverts, un Centre Technique Municipal…

De nouvelles infrastructures pour la commune "tout en lui conservant son statut si particulier, au cœur de l’agglomération de Cergy-Pontoise et aux portes du Vexin, avec une urbanisation maîtrisée".

La socialiste Elvira Jaouën a présenté, le 31 janvier, devant une centaine de courdimanchois, son compte-rendu de mandat. A cette occasion, elle a annoncé qu’elle était candidate à sa propre succession. Elle entend soumettre "un nouveau projet aux suffrages des Courdimanchois. Des réunions publiques seront organisées dès le début du mois de mars pour présenter ce projet dans son détail."