Liana Guillon demande son rapatriement en France. Sa famille l’a annoncé ce mercredi lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale. Cette Pontoisienne de 41 ans est retenue depuis 2 ans en République dominicaine, où elle a été condamnée pour trafic de drogue. Liana Guillon clame son innocence depuis le début.

 Liana Guillon ne fera pas appel de sa condamnation à huit ans de prison par la Cour d’appel de Santiago, en République dominicaine. Incarcérée depuis avril 2012 sur l’île des Caraïbes pour trafic de drogue, cette Pontoisienne de 41 ans, mère de cinq enfants, a renoncé à saisir la Cour suprême du pays pour contester ce jugement. Sa famille l’a annoncé ce mercredi, à l’occasion d’une conférence de presse organisée à l’Assemblée nationale à Paris. Liana Guillon a toujours clamé son innocence.

"Elle voulait montrer son innocence au monde entier"

Ce choix lui permet de solliciter un transfert en France pour purger sa peine, une convention existant entre la République dominicaine et la France. "Il a fallu convaincre Liana de refuser aux voies de recours pour des raisons de santé principalement, a expliqué son frère, Eric Martin Vallas. C’était une décision très difficile à prendre pour elle, elle voulait montrer son innocence au monde entier. Mais elle peut rentrer en France la tête haute."

L’état de santé de Liana Guillon s’était dégradé ces derniers mois : "Elle a fait plusieurs crises d’épilepsie, et a frôlé l’occlusion intestinale."

"C’est quelque chose qui peut arriver à n’importe qui"

Plusieurs députés étaient présents lors de cette conférence, pour faire passer un message. " C’est l’urgence du moment, il faut soutenir la demande de transfèrement publiquement, a affirmé Sergio Coronado, député des Français de l’Etranger (Amérique latine et Caraïbes). Les autorités français et dominicaines doivent travailler conjointement pour permettre à Liana de rentrer au plus vite."

Un appel également relayé par Philippe Houillon. "C’est quelque chose qui peut arriver à n’importe qui, a expliqué le député-maire de Pontoise. Votre vie peut basculer du jour au lendemain. Le transfèrement doit se faire au plus vite."

11 kilos de cocaïne retrouvés dans son bagage à main

Les faits remontent au 29 avril 2012. Liana Guillon passe une lune de miel avec son mari et son bébé de 15 mois en République dominicaine. Alors que le couple s’apprête à prendre l’avion du retour en France, Il est interpellé avant de monter  dans l’avion. Les autorités dominicaines leur reprochent d’avoir trouvé 11 kg de cocaine dans leur bagage à main. Le couple affirme avoir été "piégé" par des trafiquants : à l’hôtel, le bagage aurait été laissé dans une consigne non fermée et non surveillée avant le départ pour l’aéroport.

Christophe Guillon est libéré au bout de cinq mois de détention. Le 29 janvier 2013, Liana Guillon est condamné à huit ans de prison. Elle formule alors une demande d’appel, rejetée plusieurs mois après. Elle saisit alors la cour suprême du recours en cassation, qui annule le 23 septembre 2013 cette décision. Le 27 janvier dernier, la Cour d’appel confirme finalement le jugement en première instance.

http://www.dailymotion.com/embed/video/x1di33i