Les chambres de Commerce et d’Industrie de France, dont celle du Val d’Oise, condamnent la volonté du Gouvernement de placer les CCI sous le pilotage stratégique des Conseils régionaux. Une « OPA hostile » selon elles.

Dans une tribune publiée par Les Echos, André Marcon, président de CCI France, Pierre Gattaz, président du MEDEF et Jean-François Roubaud, président de la CGPME,  assurent que cette mesure « conduirait à priver les entreprises, en particulier les PME et les TPE, de l’expertise et de la légitimité des élus des Chambres de Commerce et d’Industrie, chefs d’entreprise eux-mêmes, ainsi que de l’ensemble des collaborateurs, pour définir les meilleurs outils à destination du monde économique ». 

Les signataires estiment en outre que le transfert envisagé des missions des CCI vers les Régions « permettrait à l’Etat, dans une relative discrétion, de doter les collectivités territoriales de nouvelles ressources fiscales ». Elles redoutent ainsi que les professionnelles ne doivent encore mettre la main à la poche. « C’est donc les entreprises qui paieront la facture d’une nouvelle étape de la décentralisation et qui pâtiront d’une offre de services dégradée », assurent les CCI.