Non autorisés à utiliser la salle Sochon, à Argenteuil, pour leur réunion publique, Georges Mohtron et son équipe ont été contraints de tenir leur rendez-vous dehors. La mairie assure de son côté que le candidat n’a à aucun moment obtenu le droit d’utiliser les locaux pour sa campagne des municipales, la réservation n’étant pas prévue dans la délibération fixant le planning de prêt de salles.

 Programmé de longue date, le rendez-vous de Juliot Curie n’a pas eu lieu. Georges Mothron, candidat UMP lors des élections municipales, a trouvé porte close jeudi, au moment d’accéder à la salle Sochon. « Nous avons néanmoins tenu une réunion a l’extérieur et pu échanger dans la galerie marchande avec plus d’une centaine de participants, ayant reçu l’invitation, l’annulation du maire étant tardive », tempère cependant, Philippe Métézeau, conseiller municipal d’opposition et soutien de Georges Mothron. De quoi faire monter au créneau l’équipe de campagne, qui dénonce « un nouveau déni de démocratie ».

« La raison donnée est que cette salle n’est pas prévue dans la délibération qui définit le prêt de salles lors des élections », précise Philippe Métézeau. Et d’ajouter : « C’est vrai, mais c’est exactement la même chose pour La Cave Dîmière,  l’école des Coteaux, la mairie de quartier Orgmemont, l’école Lapierre, etc… Toutes ces salles, le maire se les ait pourtant auto-attribuées sans hésiter ». Pour le conseiller général UDI, Philippe Doucet profite ainsi de sa position pour s’octroyer « un bien plus grand nombre de salles que n’importe quel autre candidat ». Une version démentie par les services de la ville.

« L’UMP est le principal bénéficiaire du prêt des salles », selon la mairie

« Le candidat UMP joue les calimero alors qu’il ne respecte pas les règles démocratiques qui s’imposent à tous », réplique la municipalité qui se défend de tout favoritisme. Si elle confirme l’existence de la délibération, la mairie précise ainsi qu’il n’a jamais été question de laisser Georges Mothron utiliser la salle Sochon. Le candidat aurait en effet déjà dépassé le quota de prêts octroyé à chaque prétendant déclaré à la mairie. « L’UMP a déjà réservé deux fois la salle Pierre Dux et huit fois des salles de quartier », assure la ville. Or, selon elle, toutes les listes ne sont sensées pouvoir utiliser que deux fois la salle Jean Vilar et six fois des salles de quartier. « L’UMP est le principal bénéficiaire du prêt des salles », tranche-t-elle, avant de conclure sur le comportement de l’ancien maire lorsqu’il dirigeait Argenteuil : « Difficile de ne pas rappeler à M. Mothron et ses colistiers qu’en 2008, aux dernières municipales, alors qu’ils géraient la municipalité, il était bien difficile d’obtenir la moindre salle pour les réunions des listes adverses ».

Un blocage qui ne devrait cependant pas se reproduire lors de la prochaine réunion prévue à la salle Mandela selon la mairie, le rassemblement étant cette fois prévu dans la délibération.