IPSOS a réalisé un sondage sur la perception qu’ont les habitants du projet EuropaCity. Le taux de satisfaction est très important…. mais le projet reste encore aujourd’hui peu connu du grand public avec une notoriété spontanée de 13%.

 "Une grande majorité des habitants du territoire se déclare favorable au projet après présentation", assurent les porteurs du dossier, avançant un taux de satisfaction de 78%.

83% des sondés (des habitants qui résident à proximité du futur complexe *) disent vouloir découvrir cet alliage inédit de fonctions culturelles (halle d’exposition l’envergure internationale, cirque contemporain, salles de spectacle…), évènementielles (festivals, pique-nique géant, art de rue…), de loisirs (parc aquatique, parc d’attractions, ferme pédagogique…) et de commerces,  magasins, enseignes inédites, commerce collaboratif…). 

"Ils s’accordent pour reconnaître qu’un tel projet représente une occasion unique pour eux de découvrir de nouveaux loisirs et de nouveaux divertissements (79%)".

* Sondage mené par téléphone du 27 au 30 novembre 2013 sur un échantillon représentatif de la population résidant dans les communes des quatre Contrats de Développement Territorial (Aulnay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Clichy-sous-Bois, La Courneuve, Drancy, Dugny, Livry-Gargan, Montfermeil, Sevran, Tremblay-en-France, Villepinte, Arnouville, Bonneuil-en-France, Garges-lès-Gonesse, Gonesse, Goussainville, Roissy-en-France, Sarcelles, Le Thillay, Vaudherland, Villiers-le-Bel) les plus directement concernés (1003 personnes interrogées au total).

 

11 500 emplois directs en jeu

Enseignement de ce sondage : la population locale se déclare favorable à la réalisation de ce projet, motivée en tout premier lieu par la création d’emplois qu’il va occasionner (39%) et l’impact en termes d’activité économique dynamisante pour la région (11%). 

"Les études d’EuropaCity corroborent cette attente puisque le projet créera 11 500 emplois directs non délocaliseables en phase d’exploitation", fait savoir EuropaCity. 

Pour s’assurer que les emplois bénéficieront au territoire, EuropaCity mène actuellement une réflexion avec les autorités locales et régionales pour mettre en oeuvre une politique de formation qui permettra aux habitants du territoire de profiter de ces emplois. « Le temps d’élaboration du projet est ici un atout. Cela nous donne le temps de travailler avec les acteurs de la formation pour mettre en place les filières adaptées à nos besoins. » note Christophe Dalstein.

« Nous avançons en co-construction depuis 2010 avec les instances locales, régionales mais aussi nationales afin d’anticiper efficacement les questionnements légitimes sur ce projet et d’y répondre au mieux. Nous sommes à l’écoute de toutes les parties prenantes et sommes ouverts au dialogue pour faire de ce projet un succès pour le territoire, ses habitants et le Grand Paris » précise Christophe Dalstein.