Le Conseil général soumettra au mois d’avril à l’Assemblée départementale un Plan Climat-Energie. Le département souhaite mieux maitriser ses dépenses d’énergies.

Arnaud Bazin, président du Conseil général, a lancé la première conférence durable sur l’ouverture des marchés de l’énergie aux collectivités, organisé par le Conseil Valdoisien du Développement Durable (CVDD) devant une centaine de personnes. Un événement qui a permis de rappeler qu’à compter du 31 décembre 2015, les tarifs réglementés de vente d’électricité « Jaune » et « Vert » disparaitront. Idem le 31 décembre 2014 avec les tarifs réglementés du gaz pour les établissements consommant plus de 200 MW/an et le 31 décembre 2015 avec les tarifs réglementés de gaz des établissements consommant plus de 30 MW/an.

Un contexte d’ouverture règlementaire des marchés de l’énergie qui a incité le département du Val d’Oise à tenter de maitriser et gérer rapidement sa consommation d’énergie.« En effet, il suffit d’un an seulement aux 109 collèges du département pour consommer 2.4 millions d’euros d’électricité et 750 000 mètres cubes d’eau, soit l’équivalent de 300 piscines olympiques », précise le Conseil Général.

Un Plan Climat-Energie en avril

Avec l’entrée en vigueur de la loi « Grenelle II » relatif à l‘environnement, le Conseil général soumettra au mois d’avril à l’Assemblée départementale un Plan Climat-Energie avec  pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre, qui contribuent au changement climatique. Au-delà de ce plan, le département a pour objectif de maitriser l’impact écologique et économique que représente l’énergie aujourd’hui.
 
Les travaux du CVDD restitués lors de cette conférence au Conseil général ont permis d’évoquer différentes pistes afin d’optimiser les dépenses d’énergies et de réfléchir à d’autres alternatives plus respectueuses de l’environnement. Des axes qui devraient être exploités dans le plan présenté en avril.