Ces étudiants d’Eaubonne craignent pour leur diplôme car ils sont visés par une mesure de rétorsion des cliniques. Les hôpitaux privés ont décidé de ne plus prendre de stagiaires depuis le 1er mars, pour protester contre les dernières mesures des pouvoirs publics. Un stage pourtant déterminant pour ces étudiants.