Candidat du Front National à Franconville, Jean-Luc Mayenobe, 71 ans, pourrait voir sa candidature retoquée lors des municpales. La raison, l’un de ses colistiers serait placé sous curatelle.

Franconville fait partie des neuf villes dans lesquelles le Front National a présenté une liste pour les élections municipales. Son candidat, Jean-Luc Mayenobe, qui a siégé au conseil municipal de 1989 à 2001, a déposé le 17 février sa liste "Faire Front pour Franconville". Une candidature définitivement confirmée par récépissé de la préfecture.
 
Pourtant, à deux jours de la clôture des dépôts des listes, la préfecture a informé le candidat d’une irrégularité dans son rassemblement : l’un de ses colistiers, un octogénaire engagé en 17ème position, aurait été placé sous curatelle aggravée par le Tribunal d’Instance de Montmorency. Un vice cependant détecté trop tard pour annuler la candidature.
Depuis, Francis Delattre, candidat à sa réélection à Franconville, a déposé un recours au Tribunal administratif de Pontoise avec l’objectif d’alerter les autorités sur la situation des élections à Franconville. En effet, une fois confirmée par la préfecture, une liste ne peut être invalidée qu’après le second tour par le préfet. Un contentieux post-électoral qui aurait comme conséquence d’annuler tout simplement le scrutin passé. Une situation ubuesque pour le maire de Franconville, qui craint l’annulation programmée du résultat.