Le maire de Saint-Prix brigue un nouveau mandat. Jean-Pierre Enjalbert (Debout la République) repart en campagne en 2014 après 19 ans à la tête de la mairie.  Avec une équipe renouvelée de moitié à ses côtés, le maire sortant compte bien s’imposer dès le 23 mars.

« Depuis plusieurs années, nous nous sommes attachés à améliorer pour tous la qualité  de vie dans notre commune et nous voulons poursuivre dans ce sens. » C’est dans un esprit de continuité que Jean-Pierre Enjalbert se lance à la conquête d’un quatrième mandat. Le maire Debout la République de Saint-Prix, à la tête de la ville depuis 19 ans, se dit prêt à « relever de nouveaux défis ». Tête de la liste « Saint-Prix ensemble 2020 », Jean-Pierre Enjalbert veut faire de sa commune « une ville de référence pour sa qualité de vie, son cadre, son environnement, ses services et ses équipements ».

Fier de son « excellent bilan »

Pour gagner, le maire sortant n’hésite pas à mettre en avant « l’excellent bilan » des mandats précédents et la satisfaction des habitants de Saint-Prix. Il a évoqué « le maintien des taux de fiscalité, un taux qui n’a pas changé depuis son élection en 1995 ». Mais pas question pour lui de se reposer sur ses lauriers. Jean-Pierre Enjalbert porte de nouveaux projets. S’il est réélu, il veut « assurer une gestion rigoureuse et une fiscalité maîtrisée », « poursuivre l’embellissement de la commune en favorisant une urbanisation douce » et «  développer des services municipaux de qualité pour tous ». La construction d’une médiathèque, d’un espace jeunes, d’un centre de loisirs maternel, ainsi que d’une école maternelle sont au programme.

Face à lui, Jean-Pierre Enjalbert devra composer avec une liste menée par la conseillère municipale socialiste Corinne Selmi. En 2008, le maire sortant l’avait remporté face à la socialiste Marie-Odile Brault avec 73,57% des suffrages.

 

Corinne Selmi veut « créer la surprise »

Une liste socialiste s’opposera à Jean-Pierre Enjalbert le 23 mars prochain. « Réunir Saint-Prix », emmenée par la conseillère municipale Corinne Selmi.  Celle-ci a « l’espoir de créer la surprise » lors des prochaines élections municipales. « Rien n’est impossible, nous le voulons et nous nous battons pour faire changer les choses. »

Soutenue par le PS et EELV, la candidate compte sur une équipe « soudée et dynamique », « représentative de la ville », pour ravir la mairie. « Notre équipe représente tous les quartiers de Saint-Prix. Il y a toutes les catégories d’âge et professionnelles. »

La candidate mène campagne sur plusieurs thèmes. Pour elle,  « une des priorités sera la jeunesse ». Au programme : la mise en place d’une maison des jeunes et d’un conseil municipal jeunes. Un parcours étudiant sera également instauré pour mettre en contact les professionnels et les jeunes adultes de la commune. Autre point important : le développement économique. Corinne Selmi veut mettre en valeur le centre-ville et les commerçants  saintprissiens. « Il manque un vrai centre-ville. Nous voulons réinstaller des commerces de proximité comme une boucherie par exemple. »

Cependant, Corinne Selmi sait que « le combat sera difficile ». Pour l’emporter elle devra battre le maire sortant Jean-Pierre Enjalbert. Depuis 2001, la majorité sortante a toujours été élue dès le premier tour.