Les sénateurs UMP Francis Delattre et Hugues Portelli ainsi que les députés UMP Axel Poniatowski, Philippe Houillon et François Scellier, ont déposé un recours gracieux au Premier ministre  dénoncer le redécoupage des cantons dans le Val d’Oise.

 Les élus dénoncent la méthode utilisée, « par décret et sans concertation avec les élus de terrain : les maires et les présidents d’intercommunalités ».  Ils demandent ainsi au Premier ministre « le report de la Loi modifiant les modes de scrutin et la révision du redécoupage en instaurant une véritable concertation avec les acteurs politiques locaux ». Les parlementaires souhaitent donc associer les conseillers généraux, maires, nouveaux conseillers municipaux élus en mars 2014, la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) et les intercommunalités, « afin de faire émerger dans chaque département une nouvelle carte des cantons aussi consensuelle que possible ».

Une initiative dont s’est félicité le Conseil général du Val d’Oise dans un communiqué. L’assemblée d’était ouvertement opposé à la nouvelle carte des cantons lors de l’annonce du redécoupage.