A Deuil-la-Barre, une ville de longue date ancrée à droite, la majorité sortante est divisée en deux camps. Le maire UMP Jean-Claude Noyer est concurrencé par son ex 1er adjointe, Muriel Scolan, soutenue par l’UDI. La gauche espère en profiter, mais elle n’a pas réussi à faire l’union au premier tour. Le socialiste Fabrice Rizzoli et le candidat du Front de gauche Eric Peschot sont tous les deux sur la liste de départ.

http://www.dailymotion.com/embed/video/x1ijoq5