A Cergy, les discussions vont bon train dans cet entre-deux tours. Le Front de Gauche a annoncé qu’il fusionnait avec la liste socialiste de Jean-Paul Jeandon (PS). De son côté, Laurent Carius (SE) appelle à voter Thierry Sibieude (UDI).

 Le Front de Gauche rejoint bien la liste de Jean-Paul Jeandon, le candidat socialiste de Cergy. La liste, qui a obtenu 7,62% des suffrages au premier tour des élections municipales, fusionne donc avec celle du maire sortant, qui avait obtenu 43,24%. "Nous sommes arrivés à un accord, a expliqué Françoise Courtin. Nous obtenons cinq candidats en position éligible, dont deux potentiels adjoints. L’un d’entre eux sera chargé de la santé, et devra mettre en place notre projet de centre de santé à Cergy". C’est la tête de liste elle-même qui devrait vraisemblablement occupé ce poste. Françoise Courtin est satisfaite de ces négociations. " Ce qui nous intéressait, c’était de faire avancer le débat et les idées à Cergy, précise-t-elle. Aujourd’hui, nous avons rempli cet objectif."

Carius (SE) appelle à voter Sibieude (UDI)

De son côté, le candidat sans étiquette Laurent Carius (3,74% au premier tour) a décidé d’appeller publiquement au soutien de Thierry Sibieude, le candidat UDI soutenu par l’UMP. "Le résultat  de la liste « Pour Cergy, c’est le moment ! » conduite par Thierry Sibieude, envoie indiscutablement un signal fort supplémentaire, estime-t-il. Le candidat UDI réalise en effet un score historiquement élevé qui sanctionne sévèrement les choix effectués depuis 25 ans par  l’équipe du maire en place." Un choix étonnant de la part de Laurent Carius, pourtant ex-adjoint cergyssois sous la majorité socialiste. "Nous avons longuement échangé sur nos projets respectifs. Parmi les nombreux thèmes évoqués, nous sommes tombés d’accord sur des sujets d’importance pour les Cergyssois." Parmi ces points de concordance : l’absence d’augmentation d’impôts, le report à 2015 de la réforme des rythmes scolaires, ou encore l’arrêt de nouvelles constructions aux Hauts de Cergy.