Les abstentionnistes détiennent la clé du deuxième tour des élections municipales. Avec un taux de participation plutôt faible dimanche dernier, ils ont été au cœur du marathon de l’entre deux tours des candidats. Un sursaut de participation est-il envisageable dimanche prochain ?Quel impact auront les abstentionnistes sur le résultat ? Et que traduit cette faible participation ? Nous avons posé la question à Céline Braconnier, professeur de sciences politiques à l’université de Cergy-Pontoise.
 

http://www.dailymotion.com/embed/video/x1ka4zp