Jean-Paul Jeandon (PS) est réélu maire de Cergy. Il s’impose avec 51,28 % des voix, devant le candidat UDI Thierry Sibieude, crédité de 48,72%. Cette victoire permet de garder l’agglomération de Cergy-Pontoise à gauche, malgré la perte d’Eragny et de Jouy-le-Moutier.

 Il est 21h45 lorsque Jean-Paul Jeandon fait son apparition dans le hall de l’hôtel de ville de Cergy. Alors que les résultats complets ne sont pas encore affichés sur les deux écrans géants installés pour l’occasion, le maire sortant socialiste fête sa victoire. Plusieurs centaines de personnes entonnent des "Jeandon, Jeandon, on a gagné !". Jean-Paul Jeandon, 55 ans, sera même porté en triomphe pour mieux fendre la foule. Confirmation officielle quelques minutes plus tard : le sucesseur de Dominique Lefebvre est réélu avec 51,28% des suffrages, soit 7689 voix.

Cergy, seule étoile dans le ciel de la gauche valdoisienne

Jean-Paul Jeandon fait figure de survivant dans le Val d’Oise. Cergy, près de 60 000 habitants, est l’une des rares grandes villes, avec Sarcelles, à rester à gauche. « Dans un contexte difficile, la victoire à Cergy montre que le rassemblement a permis de l’emporter, se réjouit le maire sortant. Il fallait être uni, la stratégie c’était de réunir un maximum les forces de gauche. Je remercie vivement les Cergyssois. » C’était sa première élection en tant que tête de liste, puisqu’il avait été élu maire en janvier 2013 par le conseil municipal après la démission de Dominique Lefebvre, au nom du non-cumul des mandats. Un sentiment particulier pour Jean-Paul Jeandon : « C’est un immense plaisir, difficile à décrire. Ce que je sais, c’est que je serai au service des Cergyssois avant tout. »

L’agglomération reste à gauche

Jean-Paul Jeandon a battu dans ce duel du deuxième tour le candidat UDI Thierry Sibieude, crédité de 48,72% des suffrages. 384 voix d’écart au final. Déjà battu en 2008, le conseiller général améliore toutefois son score, puisqu’il s’était incliné de 485 voix il y a six ans. Les Cergyssois se sont plus mobilisés qu’au premier tour, puisque 49,44% des électeurs se sont rendus aux urnes. C’est toutefois un peu moins qu’en 2008 (50,40%). Cette victoire à Cergy revêt une importance toute particulière pour les socialistes : elle permet à la gauche de conserver sa majorité à l’agglomération, malgré les pertes d’Eragny et Jouy-le-Moutier ce dimanche soir. 

http://www.dailymotion.com/embed/video/x1krs8d