Le maire (ex-PS) Alain Louis sort grand gagnant de ces municipales malgré une campagne où la gauche a affiché ses divisions. Après le retrait du socialiste Luc Broussy, les habitants de Goussainville ont fait le choix de reconduire le maire sortant.

La soirée électorale a mal commencé pour Goussainville. Aux alentours de 18h45, un homme a fait irruption au bureau de vote n°18 et a gazé deux personnes avant de prendre la fuite avec le registre d’émargement. Le scrutin a été perturbé durant une heure.

 Quelques heures plus tard à la mairie de Goussainville, c’est sous un tonnerre d’applaudissement qu’Alain Louis, le maire sortant apparaît sur les marches du hall d’entrée pour annoncer les résultats. Alain Louis l’emporte par 48,65% des voix, Elisabeth Hermanville totalise 42,91%, le FN Christophe Crédeville 8,28%.

« C’est une bonne victoire, se réjouit Alain Louis. Nous allons pouvoir continuer notre travail durant les six prochaines années ». Après un court discours, Alain Louis descend rejoindre les habitants venus nombreux l’applaudir. 

Grande perdante de la soirée, la candidate UMP Elisabeth Hermanville arrive en deuxième position pour 516 voix d’écart. C’est sous les huées des partisans du maire sortant que la candidate est venue féliciter son adversaire. « Il n’y a rien a dire, les résultats sont tombés et les goussainvillois ont choisi”, déclare la candidate avant de repartir vers sa permanence. 

Dans cette triangulaire, le candidat FN Christophe Crédeville, perd des voix. Au terme de ce deuxième tour, le candidat frontiste n’obtient que 8,28% des suffrages contre 14,09% au premier tour. « C’est une déception. Nous espérions faire autant qu’au premier tour », regrette le candidat du Rassemblement Bleu Marine.
 

http://www.dailymotion.com/embed/video/x1kryql