« Notre liste est arrivée en tête dans pas moins de 4 des 6 quartiers d’Argenteuil. Le faible sursaut des quartiers populaires n’a pas permis de compenser la forte participation des quartiers pavillonnaires, mobilisés avant tout sur des enjeux nationaux, suivant ainsi la vague bleue nationale », déclare le socialiste Philippe Doucet battu de 187 voix, dimanche, par l’UMP Georges Mothron.

 Le candidat malheureux appelle ses soutiens à « continuer le combat pour l’avenir d’Argenteuil ». Il constate que « Argenteuil succombe à la vague bleue nationale et fait le choix de renouer avec les errements du passé ». Philippe Doucet livre, dans un communiqué, un sombre bilan des années Mothron : « En 2008, nous avions trouvé Argenteuil dans un piteux état, c’est peu de le dire ! Une ville aux finances dans le rouge, endettée de manière déraisonnable et malhonnête, aux équipements publics vétustes ou en nombre insuffisants. Nous avions trouvé une ville à l’image salie après 7 années d’affaires en tout genre, du « Malodore » en passant par la « racaille » ou la volonté de démolition de la cité Joliot-Curie. Enfin, nous avions trouvé une ville dont les Argenteuillais n’étaient plus fiers, où ils n’aimaient plus vivre ensemble dans le respect, le partage et la fraternité. »

Le socialiste considère qu’il laisse « des finances assainies, en ordre », « des écoles remises à neuf, des équipements sportifs et culturels rénovés et en plus grand nombre, un hôpital reconstruit, des politiques publiques efficaces pour lutter contre la précarité grandissante des familles Argenteuillaises ». 

Philippe Doucet assure garder « la tête haute, fiers du travail accompli. Fiers d’avoir contribué à impulser une nouvelle dynamique à Argenteuil. Fiers d’avoir réconcilié les Argenteuillais entre eux – dans le respect des valeurs Républicaines auxquelles je suis tant attaché – et avec leur ville qui n’a eu à subir, je le rappelle, aucun incident majeur sous ma responsabilité ». 

Le maire sortant promet d’être attentif à la gestion de ses successeurs : « nous espérons de tout cœur pour les Argenteuillais, que la nouvelle équipe municipale n’osera pas, par le dogmatisme dont elle a déjà fait preuve par le passé et tout au long de cette campagne, détruire tout ce que nous avons passé tant de temps à construire et dont les Argenteuillais ont besoin. Nous y veillerons, avec l’aide des Argenteuillais qui n’en avaient pas décidé ainsi ».