« Comme dans toute la France, le Parti socialiste subit dans le Val d’Oise une lourde défaite, réagit le Premier Secrétaire Fédéral. Les Français ont clairement amplifié le message de sanction qu’ils avaient déjà adressé dimanche dernier lors du 1er tour ».

 "On peut certes regretter que les électeurs aient adressé ce message à portée nationale lors d’élections locales. Cette défaite en est d’autant plus cruelle pour tous ces élus qui s’étaient investis sans compter pour leurs communes, au service de leurs habitants", déclare Rachid Temal.
 
"Aujourd’hui il nous faut tirer toutes les conséquences de ce scrutin. Le Président de la République et le Gouvernement doivent entendre le message des Français et donner un cap clair pour le redressement de notre pays dans la solidarité et la justice. Car par delà la sanction c’est aussi un message de désespérance qui nous est adressé par les plus fragiles d’entre nous. Leur abstention voire le vote pour les mirages des votes extrêmes ont souvent été le révélateur de cette exaspération.    
Pour notre part, nous resterons vigilants  localement pour continuer, comme par le passé, à défendre les intérêts des Val d’Oisiens dans leur vie quotidienne", conclut le 1er secrétaire fédéral.