A la lumière des résultats du second tour des élections municipales, la fédération du Parti Communiste du Val d’Oise se félicite des bons résultats de ses candidats.  

Concernant l’échec de la gauche, le PCF 95 estime que « la politique du gouvernement a démobilisé l’électorat de gauche plongé dans la déception et le désarroi ». Un contexte difficile dans lequel les maires sortants communistes ou apparentés ont réussi à conserver leur siège de maire, comme à Bezons, Fosses, Pierrelaye et Marly la Ville. « Ces maires et leurs équipes ont prouvé que leur gestion progressiste, en opposition totale avec les politiques d’austérité engagées par les gouvernements successifs, était jugée très positivement par les habitants », se félicite la fédération départementale. Autre motif de satisfaction, les scores réalisés par certaines listes du Front de gauche, où figuraient des communistes. « Les dizaines d’élus communistes ou apparentés valdoisiens (3e force dans le Val d’Oise), élus dans les majorités ou dans les oppositions, seront autant de remparts pour les habitants et de points d’appuis pour construire des projets ambitieux et innovants pour l’avenir », juge le Parti Communiste.