En garde à vue suite aux accusations de trois élèves mineures qui l’accusent d’avoir abusé d’elles entre 1999 et 2005, un ancien entraineur du club de tennis de Sarcelles a reconnu les faits "dans un cas particulier" sur l’une d’elle. Il a été mis en examen.

« Il ne conteste pas les relations sexuelles avec ces trois jeunes filles, mais assure qu’elles étaient consentantes. Il a reconnu toutefois un viol dans un cas particulier », a déclaré mercredi à l’AFP Robert Gelli, procureur de la République de Nanterre. Agé de 48 ans et désormais entraineur au club de tennis de Levallois-Perret, l’homme était entendu par la brigade de protection des mineurs (BPM) de la police judiciaire de Paris suite à trois plaintes pour des viols présumés commis entre 1999 et 2005 sur trois élèves mineures, âgées de 12 à 17 ans et licenciées au club de tennis de Sarcelles au moment des faits.