La commune de Franconville a installé son premier « hôtel à insectes ». Objectif, attirer différentes espèces afin de favoriser la biodiversité.

 Un hôtel pour insectes à Franconville. Les promeneurs du parc Cadet de Vaux, ont déjà pu découvrir une construction en bois mise en place par le service des espaces verts de la ville. Un nouvel abris grâce auquel la commune ambitionne de réunir différentes espèces d’insectes : coccinelles, mouches volantes, pucerons, abeilles, guêpes, bourdons, pince-oreilles ou encore scarabées. 

La construction est constituée de plusieurs compartiments distincts servant à accueillir chaque type d’insectes. Tous sont remplis de matériaux naturels tels que des petites branches, des bûches percées de petits trous, des tiges de bambou, de la paille paille, des briques creuses…

Outre cet habitat douillet, la mairie a également pensé à l’alimentation des insectes avec la création d’une prairie fleurie. « L’hôtel a été orienté face au soleil levant, dos aux vents dominants. Il contribuera à enrichir au fil des ans la micro faune d’insectes auxiliaires et pollinisateurs dans ce parc remarquable qui cache parfois ses secrets comme l’arbre à mouchoirs (d’origine japonaise) planté récemment », précise la municipalité qui espère également favoriser les échanges entre espèces et en faire revenir d’autres comme les grenouilles et les chauves-souris. Un deuxième hôtel sera érigé en centre-ville à proximité de la mairie.