Elue d’opposition MUP à Argenteuil, Marie-Josée Cayzac assure avoir été victime d’une agression en sortant du conseil municipal organisé lundi soir. Elle dénonce un climat « délétère ».

 L’élue explique qu’elle se trouvait avec une autre personne à la sortie du parc de la mairie, pour rejoindre son véhicule stationné rue Etienne Chevalier, quand un individu lui a assené un « coup de poing sur la tête » et « cassé des oeufs » dessus. Marie-Josée Cayzac, qui a porté plainte ce mardi, ne doute pas du caractère prémédité de l’attaque. « Il s’agit d’une geste intentionnel, personnel », assure-t-elle. Et d’ajouter : « Ma collègue n’a rien, c’est moi qui étais visée ». Elle n’a cependant pas pu identifier son agresseur.

Un incident survenu au terme d’un conseil municipal houleux, pendant lequel l’élue de gauche a essuyé des insultes. « Je pensais pas que l’on pouvait en arriver là, on condamne la démocratie », se désole Marie-Josée Cayzac.

Un fait qui a déclenché une vague de protestation. Parmi les réactions de sympathie, on notera notamment celles de Xavier Péricat, élu de la majorité UMP à Argenteuil, et du sénateur MUP Robert Hue.