Peu nombreux à voter (27%), les moins de 35 ans ont porté à 30% leurs suffrages sur le FN lors des élections européennes. Un « terrible constat » pour le Mouvement des Jeunes socialistes du Val-d’Oise (MJS 95), qui appelle à une réaction.

Deux mois après les élections municipales, le MJS 95 évoque un « constat alarmant », alors que le Front National a réussi à recueillir un quart des votes, dont 30% chez les moins de 35 ans. Le mouvement souhaite désormais agir pour réconcilier son électorat avec le gouvernement. « Il est de son devoir de trouver de nouvelles méthodes pour influencer les discours et les actes de nos dirigeants, mais aussi de réfléchir sur ses modes de militantisme pour faire adhérer les jeunes aux valeurs de progrès, de justice sociale, et de fraternité », assure le MJS 95.

Les Jeunes Socialistes espèrent désormais l’accession de Martin Schulz à la présidence de la Commission européenne. « Elle nécessaire pour que les socialistes, sociaux-démocrates et travaillistes européens mettent un terme aux politiques d’austérité pratiquées sur le continent, instituent un SMIC européen, et bloquent le traité transatlantique » estiment-ils. Et de conclure : « Gageons que les leçons seront tirées par la majorité de gauche au pouvoir en France, au risque qu’elle se coupe durablement de son électorat, et de connaître ainsi le funeste destin électoral des camarades du Pasok grec ».