Suite à la parution des chiffres du chômage, Jean-Michel Ruiz, secrétaire départemental du PCF 95, tacle le gouvernement socialiste. Peu convaincu par la possibilité d’une inversion de la courbe du chômage à court terme, il estime que « prétendre améliorer l’emploi en baissant le coût du travail est depuis longtemps un fiasco ».

Le patron des communistes du Val d’Oise tire à boulet rouge sur l’Etat. « Comment qualifier un gouvernement qui postule sur le fait que, grâce aux 30 milliards d’euros de baisses de cotisations sociales patronales accordées dans le cadre du pacte de responsabilité et du Crédit d’impôt compétitivité, les entreprises créeraient quelque 800 000 emplois supplémentaires d’ici à 2017 ? », s’interroge-t-il. Et d’ajouter : « D’irresponsables ? En effet, cette façon de prétendre améliorer l’emploi en baissant le coût du travail est depuis longtemps un fiasco ».

Pour Jean-Michel Ruiz, il est nécessaire de changer de cap après la sanction des dernières élections européennes. « Il faut rompre avec cette politique d’austérité qui conduit le pays dans le mur et la gauche à l’échec. Les résultats des élections européennes qui ont vu l’extrême-droite, pourtant fermement néo-libérale, surfer sur le mécontentement, devraient faire réagir l’ensemble de la gauche », estime-t-il.