Interrogé par BFMTV, Jérôme Chartier, député du Val d’Oise et proche de François Fillon, a affirmé l’importance d’une primaire UMP avant l’élection présidentielle de 2017. Il répondait ainsi aux affirmations de Brice Hortefeux qui estimait « inutile » une primaire à droite en cas de retour de Nicolas Sarkozy.

« Si la primaire n’a pas lieu, alors tous les candidats estimeront que la primaire, c’est le 1er tour de l’élection présidentielle ». Jérôme Chartier souhaite un vote pour désigner le candidat de l’UMP à la prochaine élection présidentielle, même en cas d’annonce d’un retour de Nicolas Sarkozy. Le risque pour le député valdoisien, la possibilité de voir Marine Le Pen accéder au second tour. « Il y aura d’autres candidats de la droite et du centre qui voudront marquer leur position et (…) qui le feraient dans ce cas-là dans le cadre du 1er tour d’une élection présidentielle », estime-t-il.