Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a donné raison à l’observatoire de la Laïcité du Val d’Oise face à la ville d’Argenteuil. Celui-ci avait attaqué la délibération validant la création d’un conseil du culte à Argenteuil, en date du 3 décembre 2012, par l’ancienne majorité socialiste de Philippe Doucet.

 Rendu le 27 mai, le jugement fait suite à l’audience du 15 mai. Une annonce accueillie avec « satisfaction » par Laurence Marchand-Taillade, présidente de l’observatoire de la Laïcité du Val d’Oise. « Il est bien donné acte que la commune d’Argenteuil a abrogé la délibération que nous avions contestée, et parce que nous l’avions contestée, pour la remplacer par une autre », assure-t-elle. La commune d’Argenteuil a par ailleurs été condamnée à payer 800 euros à l’Observatoire de la laïcité du Val-d’Oise, au titre de l’article L 761-1 du Code de justice administrative, pour rembourser les frais de justice engagés.

« Je me réjouis d’un verdict qui justifie la démarche de l’Observatoire contre les agissements contraires aux valeurs de notre République de l’ancien maire d’Argenteuil. Ce jugement nous conforte dans notre rôle de seule organisation locale en mesure de promouvoir et défendre les valeurs laïques dans le département. J’espère que M. Mothron proposera rapidement à Pierre Le Gall, notre représentant local, de siéger dans le conseil du vivre ensemble afin de restaurer la place de la Laïcité au cœur de la ville d’Argenteuil et de ses instances », conclut Laurence Marchand-Taillade.