Lors de la première finale ESSEC des Concours de l’Entrepreneuriat Social Etudiant, un projet pour l’insertion des seniors a remporté le premier prix. Le concept, un projet d’enseigne de restauration rapide dédiée à l’insertion des seniors.

 Huit équipes à s’affrontaient le 4 juin dernier à L’ESSEC, lors de la finale de la première édition du Track ESSEC des Concours de l’Entrepreneuriat Social Etudiant. C’est finalement Arthur Juin et Jean de Guerre, deux jeunes récemment diplômés d’une école d’ingénieur, qui ont triomphé. Les jeunes entrepreneurs, réunis au sein du groupe « Nos Grands-Mères ont du Talent », ont réussi à convaincre le jury et le public, composé d’étudiants de la Grande Ecole et d’invités extérieurs intéressés par l’entrepreneuriat. Ils remportent les 5000 euros du premier prix pour développer leur idée d’enseigne de restauration rapide dédiée à l’insertion des seniors en difficulté d’emploi.

Autre projet très apprécié par l’assistance, INKHATA, qui aide les TPE de pays en développement à se développer, a lui reçu le prix Coup de cœur du public. D’autres prix ont été remis par des partenaires de l’événement et doivent aider aux lauréats à développer leurs projets. Par exemple, DERIC, qui vise à lutter contre la fuite des cerveaux au Cameroun en mettant en lien étudiants et entreprises locales par le biais de travaux d’études, bénéficiera d’une étude de marché gratuite effectuée par la Junior Entreprise de l’ESSEC. Les entrepreneurs de Paris Je t’Aide se voient pour leur part proposer un accompagnement par Antropia, l’incubateur social de l’ESSEC et pourront ainsi développer leur projet de plateforme de mise en relation d’associations de quartier et de bénévoles ponctuels.