"Les cheminots ne pensent qu’à défendre leurs intérêts !", s’exclame une quinquagénaire en gare de Herblay ce lundi matin. "Ils sont culottés !", reprend une autre qui rappelle que les épreuves du bac  commencent aujourd’hui.

 Ce lundi matin, le ras le bol commence à se faire sentir sur le quai de la gare de Herblay. À peine le week end passé que les usagers de la ligne J se retrouvent avec le même problème qu’en fin de semaine dernière : devoir gérer la grève à la Sncf. Et ils commencent à trouver le temps long… surtout leur journée ! "Cette grève chamboule notre quotidien, nous devons partir plus tôt, et le soir nous rentrons tard", témoigne un groupe d’amies habituées à voyager ensemble. Des usagers qui se plaignent déjà de leur quotidien sur la ligne J. "Il y a toujours des problèmes", affirme une quinquagénaire qui dit louper régulièrement ses correspondances.

Même son de cloche à l’est du Val d’Oise en gare de Survilliers-Fosses où la lassitude laisse place à la colère. Jocelyne, qui a loupé à une minute près son train de 7h23, fait part de sa "fatigue" et du "ras le bol déjà qu’on est une gare où l’on est pris constamment en otages". 

En ce début de semaine, Hayat 40 ans, résumé le sentiment général: "J’ai peur que cette grève dure".

http://www.dailymotion.com/embed/video/x1zm7um