Lors de sa séance du 19 juin, le Conseil municipal de Saint-Gratien a adopté une motion afin de demander le maintien du quartier des Raguenets dans la carte des quartiers prioritaires. La ville ne figure pas sur la nouvelle carte des quartiers prioritaires présentée par le gouvernement le 16 juin, alors qu’elle bénéficiait de plusieurs dispositifs de la politique de la ville.

La motion votée

La commune de Saint Gratien a été exclue de la nouvelle carte des quartiers prioritaires présentée par le gouvernement le 16 juin, alors qu’elle bénéficiait de plusieurs dispositifs de la politique de la ville (ZUS, CUCS, opération isolée ANRU…) qui avaient toute leur place au sein du Contrat unique désormais proposé.

La ville compte 33% de logements sociaux et le quartier des Raguenets (plus de 6000 habitants), actuellement classé en Zone Urbaine Sensible, est enclavé dans le grand ensemble composé également de la cité Joliot-Curie d’Argenteuil et de la cité d’Orgemont d’Epinay-sur-Seine, deux communes limitrophes qui restent dans le dispositif.

Cette décision est absolument incompréhensible et injuste au regard de la situation de ce quartier : les résultats des politiques efficaces qui y ont été menées durant des années grâce à ces dispositifs et qui ont mobilisé élus et services municipaux au quotidien sont reconnus et ont prouvé leur efficacité. Or c’est à ce titre que la commune est retirée de la carte, donc sanctionnée.

La suspension des financements de l’Etat, mais également de la Région, au titre de la DSUCS et du CUCS, la fin du déplafonnement des loyers dans le logement social, la disparition des crédits d’impôts pour les entreprises et des subventions aux associations œuvrant dans ce territoire, sans oublier l’attention particulière qui était accordée aux seuils d’ouverture et de fermeture de classes, auront des répercussions sur le fonctionnement de la commune (baisse des recettes budgétaires, annulation de la prime aux agents intervenant dans la ZUS…) et constituent des remises en cause graves de la politique de la ville déployée depuis des années.

Il est inacceptable pour les élus de Saint Gratien que l’Etat abandonne le quartier des Raguenets, car il est évident, au vu des objectifs de réduction du déficit public, qu’il ne bénéficiera pas des politiques de droit commun.

Aussi, ils mettront tout en œuvre pour s’opposer fermement à cette décision qui pèsera sur un certain nombre d’actions et de services que la commune ne sera plus en capacité de financer sans l’aide de l’Etat.

Afin de préserver la cohésion sociale et les équilibres sociologiques dans le quartier des Raguenets,

Afin de continuer à y assurer des actions indispensables en termes de sécurité, d’éducation, d’emploi, de logement, d’animation,

Afin de garantir à ses habitants une qualité de vie identique à celle des autres quartiers,

Le Conseil municipal de Saint Gratien demande la réintégration de la commune dans la carte des quartiers prioritaires.