Georges Mothron, nouveau maire UMP d’Argenteuil a fait part de son souhait de voir sa commune sortir de la communauté d’agglomération formée avec la ville voisine de Bezons. De quoi inquiéter l’office HLM AB-Habitat, qui appelle à « mettre un terme aux incompatibilités d’humeur sur fond de rancœur et de vengeance » entre l’édile et son prédécesseur, le socialiste Philippe Doucet, président de l’agglomération.

 Le Comité d’Entreprise d’AB-Habitat interpelle ainsi les élus issus municipaux et communautaire d’Argenteuil-Bezons, estimant que les évènements  « ont pris une tournure préoccupante ». L’office appelle à agir dans l’intérêt des locataires. « Les divergences politiques et les personnalités opposées entre le nouveau maire d’Argenteuil et le président de la Communauté d’Agglomération dont la légitimité démocratique de chacun d’eux ne saurait être remise en cause, n’interdisent pas le dialogue et la recherche de solutions, dans l’intérêt du territoire et des habitants », estime-t-il.

Et d’ajouter : « Cette situation pénalise le fonctionnement et à terme, le développement des services publics dans nos villes et fait courir un danger certain à notre Office Public de l’Habitat dont le rôle et l’utilité ne sont plus à démontrer sur un territoire qui le nécessite ». Désormais, l’office appelle l’ensemble des élus, des administrateurs à « concentrer leur énergie pour développer une coopération au service des populations et la réponse à leurs besoins ».