Suspectant « de graves irrégularités dans la manière dont ont été conduites les affaires de la ville sous le précédent mandat », Georges Mothron, maire UMP d’Argenteuil, annonce avoir sollicité un cabinet d’avocat pour étudier les éléments en sa possession. Si ce dernier devaient confirmer les inquiétudes de la mairie, une plainte serait alors déposée assure l’édile.

Georges Mothron avait prévenu. « Dès le premier jour de mon élection, lors de ma rencontre avec les différents directeurs, j’ai affirmé que si ces présomptions d’irrégularités, dénoncées depuis six ans, venaient à se confirmer, je n’hésiterais pas à les dénoncer auprès des autorités judiciaires compétentes ». Elu en mars dernier, le nouveau maire d’Argenteuil passe à l’action, assurant avoir réuni suffisamment d’éléments pouvant étayer ses soupçons. « Au cours de ces derniers mois, de nombreux éléments m’ont été transmis, éléments que j’ai estimé suffisamment sérieux et préjudiciables à la ville d’Argenteuil pour les transmettre à un cabinet d’avocats chargé de saisir le parquet territorialement compétent », assure-t-il.

 

Selon l’édile, une première analyse « tend à qualifier les faits dénoncés de favoritisme, faux et usage, abus de confiance, complicité et recel de ces délits ». George Mothron menace ainsi de porter plainte « avant le 15 juillet », au nom de la ville d’Argenteuil, « si les faits actuellement soumis au cabinet d’avocats saisi revêtent effectivement et sans contestation possible l’une de ces qualifications pénales ».

 

Et de conclure : « Dans deux semaines, il appartiendra donc aux magistrats saisis de notre plainte au nom de la ville d’Argenteuil de faire toute la lumière sur ce qui a porté, et risque de porter longtemps encore, un immense préjudice à notre ville ».