Réagissant à la volonté de la Communauté d’Agglomération de Cergy Pontoise d’arrêter son versement d’une subvention de 420 000 euros à la Base de Loisirs [voir article], Alexandre Pueyo, responsable UMP de Cergy, dénonce une décision motivée par des raisons politiques.

 Conséquence du non versement de sa subvention, la Base de Loisirs pourrait partiellement fermer en août. Inadmissible pour l’UMP : « Toujours pas remis de la cuisante défaite d’un de ses proches, Joël Motyl, à la présidence de la Base, Dominique Lefebvre se venge aujourd’hui par le biais financier, mais cela au détriment des Cergyssois et de tous les franciliens usagers de la Base ».

Une attitude « irresponsable » pour Alexandre Pueyo qui évoque les raisons qui ont, selon lui, causé la défaite du socialiste. « Joël Motyl n’était pas le bon candidat. Trop politisé et trop clivant (permanent le fédération PS du Val d’Oise et "porte-flingue" de Dominique Lefebvre ), même les élus socialistes du département ont vu sa candidature comme un "cadeau pour services rendus" et l’ont écartée », estime-t-il.

« Trois collectivités pour un seul site c’est trop »

Désormais, l’UMP de Cergy appelle à revoir rapidement le système de gouvernance du site. « Trois collectivités pour un seul site c’est trop », dénonce-t-elle. Et d’ajouter : « On parle beaucoup de réforme des collectivités et de simplification administrative, à l’échelle locale commençons par simplifier les prises de décisions à la Base de Loisirs de Cergy-Pontoise. Le service rendu aux citoyens n’en sera que meilleur ! »