En grève depuis une semaine pour demander de meilleures conditions de travail, les conducteurs de la société FlexCité, en charge du transport de personnes handicapées dans le Val d’Oise, ont obtenu le soutien de Dominique Lesparre, conseiller général et maire PCF de Bezons.

Les salariés dénoncent des plannings surchargés et assurent être en nombre insuffisant durant les trajets pour assurer pleinement la sécurité de leurs passagers handicapés. Ils souhaiteraient la présence d’une seconde personne à l’arrière avec les usagers. Autre inquiétude, l’entretien du parc automobile, l’état des salles de repos et la non systématisation de l’indemnité repas…

Dans un courrier adressé à Arnaud Bazin, président du Conseil général du Val d’Oise, l’élu demande au département d’intervenir auprès de la direction. FlexCité assure en effet une mission de service public dans le cadre des dispositifs PAM95 et Accès95. Jean-Michel Ruiz, patron du PCF 95, qui a remis mardi une copie de la lettre aux salariés grévistes, précise par ailleurs que la fédération communiste du Val d’Oise a décidé de soutenir financièrement les conducteurs en grève.