De nouvelles intercommunalités vont voir le jour le 1er janvier 2016 : des communautés d’agglomérations notamment plus grandes, au moins 200000 habitants. Le préfet du Val d’Oise a présenté, ce lundi matin, ses propositions de découpage aux élus.

Jean-Luc Névache a présenté ses propositions aux élus du Val d’Oise réunis en Comité départemental de la coopération intercommunale. La loi oblige désormais les intercommunalités à se rassembler pour former des agglomérations de 200000 habitants. Il a dessiné les premiers contours :

Jean-Luc Névache CDCI Val d’Oise par vonews95


Cette proposition de découpage a été discutée autant sur le fond que sur la forme par les élus. "On ne parle pas de projets mais uniquement de découpage, fait remarquer Xavier Haquin nouveau président de Val et Forêt. Il faut aussi parler de projets à nos habitants”. Le maire PCF de Pierrelaye Michel Vallade redoute, lui, avec des intercommunalités plus grande un "éloignement du pouvoir de décisions des populations". 

De son côté le sénateur socialiste Alain Richard, maire de Saint-Ouen l’Aumône, met en garde l’Etat sur le découpage. L’ancien ministre privilégie "les regroupements à taille humaine" et se déclare favorable au maintien des départements.

Alain Richard CDCI Val d’Oise par vonews95


Parmi les propositions du préfet : la création d’une gigantesque intercommunalité du Grand Roissy ainsi que les fusions entre la Communauté d’agglomération de la Vallée de montmorency (CAVAM) et celle de l’Ouest Plaine de France (CCOPF) ou encore le Parisis avec Val et Forêt. Ce ne sont que des propositions pour le moment. La mise en oeuvre du nouveau schéma interviendra en 2016.

Luc Strehaiano, président (UMP) de la CAVAM et maire de Soisy-sous-Montmorency, voit une logique dans le rapprochement avec la Communauté de communes de l’Ouest de la Plaine de France :

Le Val d’Oise devra faire avec une particularité : 11 communes peuvent rejoindre la métropole du Grand Paris, qui englobe la capitale et la petite couronne. C’est le cas d’Argenteuil. Le président (divers droite) du Conseil général du Val d’Oise note que le Val d’Oise ne disposera pas de grandes intercommunalités à 400000 habitants comme c’est le cas ailleurs en Ile de France, et notamment dans les Yvelines. Arnaud Bazin regrette aussi que le Grand Roissy se construise sans la Seine-Saint-Denis : 

Arnaud Bazin CDCI Val d’Oise par vonews95

 
VOIR LE REPORTAGE DE VOtv
 

VOTV De nouvelles intercommunalités par vonews95