Dans un article sur l’état des finances de l’UMP, le Journal Du Dimanche (JDD) évoque entre autre la rémunération de Geoffroy Didier en tant que « collaborateur » de Brice Hortefeux. Un salaire de 8 500 euros brut (soit 6 200 euros net) perçu par le conseiller régional de Gonesse, qui a fait grincer des dents.

Si les réactions ont été vives de la part de représentants nationaux du parti, les critiques sont également venues du Val d’Oise, à l’image de Denis Vigouroux. L’ancien élu d’opposition UMP à Gonesse, qui avait été écarté de la formation politique après avoir rejoint la liste « Gonesse Bleue Marine » lors des municipales, rappelle que l’UMP est en partie financé par l’argent public. « Ou est l’intérêt général des administrés ? Ou est l’intérêt des militants UMP ? », s’interroge l’élu d’opposition.

Et de remettre en cause la légitimité de Geoffroy Didier : « Rappelons que Geoffroy Didier a réalisé 12 % des voix à Gonesse ville aux élections cantonales de 2011 ce qui lui a value l’élimination au premier tour ! »