Le Conseil général du Val d’Oise va voter une nouvelle subvention à destination de la base de loisirs de Cergy-Pontoise, ce vendredi. Le montant reste inconnu pour l’heure. "Cette décision prouve que la position que j’ai pris est la bonne" s’est félicité Dominique Lefebvre, le président de l’agglomération de Cergy-Pontoise.

 Nouveau rebondissement concernant la base de loisirs de Cergy-Pontoise. Ce mardi soir, Gérard Seimbille a annoncé que le Conseil général du Val d’Oise allait voter une nouvelle subvention à destination de la base de loisirs. Le vice-président chargé des finances, également conseiller communautaire à la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (CACP), l’a révélé lors du conseil communautaire de la CACP.

"Conscient qu’il y a une difficulté de fonctionnement pour la base, il était imprudent de laisser une situation aussi négative, a expliqué Gérard Seimbille. A l’occasion du vote du budget supplémentaire, nous allons inscrire une somme supplémentaire pour que la base puisse fonctionner jusqu’à ce que tout le monde se mette autour de la table." A l’heure où nous écrivions ces lignes, la somme n’était pas encore fixée.

Dominique Lefebvre : "Je suis en train de faire rentrer l’argent à la base de loisirs"

 Dominique Lefebvre a immédiatement réagi à cette annonce. Le président de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise s’est félicité de cette nouvelle décision du Conseil général. " Je constate que les initiatives que j’ai pris ont conduit le département à voter à deux reprises des subventions supplémentaires, a réagi Dominique Lefebvre. Ce ne sont pas des subventions exceptionnelles mais ce n’est qu’une partie que ce que doit le Conseil général. Cela prouve que la décision que j’ai pris est la bonne et que je suis en train de faire rentrer l’argent à la base de loisirs."

Pour le moment, Dominique Lefebvre précise qu‘il attendra la décision de la Chambre régionale des Comptes, attendue à la mi-juillet, et le paiement complet de la dette du Conseil général pour reprendre le versement de la subvention mensuelle de la CACP. Le député du Val d’oise a saisi l’instance le 28 mai dernier, et suspendu sa participation à la fin du mois de juin. Le nouveau président de la base de loisirs, Sylvain de Smet, avait alors annoncé que cette décision mettait en péril l’ouverture des activités de l’équipement au mois d’août.