Le SIAH, en collaboration de la ville de Sarcelles, a décidé de ré-ouvrir  le 29 juillet à 10h un tronçon du Petit Rosne, permettant ainsi à la rivière de retrouver un vent de liberté et à la population de redécouvrir cette rivière trop longtemps oubliée.

 Alors que la loi sur l’eau de 1992 exige un retour au bon état écologique de nos rivières, le SIAH (Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique des vallées du Croult et du Petit Rosne) a pris le parti de faire de cette loi son cheval de bataille. C’est dans ce contexte environnemental fort que le SIAH, en collaboration de la ville de Sarcelles, a décidé de ré-ouvrir un tronçon du Petit Rosne, permettant ainsi à la rivière de retrouver un vent de liberté et à la population de redécouvrir cette rivière trop longtemps oubliée.

Un petit coin de paradis en plein centre-ville :

Rivière jadis splendide, le Petit Rosne a malheureusement fait les frais d’une urbanisation grandissante. Canalisé et enterré dans les années 40 pour des problèmes d’insalubrité publique, le Petit Rosne a longtemps été laissé pour compte, oublié de tous. Le SIAH, dont les missions principales sont de limiter le risque d’inondation et de lutter contre les pollutions, a décidé de ré-ouvrir le Petit Rosne sur 200 mètres. Lors de la réalisation de ce projet, le SIAH a pris plusieurs facteurs écologiques en compte, à savoir :

– Des berges naturelles et végétalisées avec des espèces aquatiques et semi-aquatiques comme par exemple l’iris des marais, du jonc, des roseaux, etc.

– Un méandre permettant la reproduction des certaines espèces animales

– Une zone humide

En plus de sa portée écologique, cette réouverture intègre une dimension pédagogique. En effet, un ponton pédagogique agrémenté de panneaux éducatifs sera mis en place, permettant ainsi aux écoles et à la population de découvrir ce milieu naturel. Enfin, une passerelle piétonnière sera également installée permettant un passage avec le jardin de la Maison du Patrimoine offrant ainsi la possibilité de découvrir un écosystème à part entière. Ce projet s’installe parfaitement dans un objectif de re-naturalisation de la rivière, redonnant à l’eau une image positive au cœur de la ville.

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}