Le Val d’Oise est le moins bon élève de l’Académie, malgré des résultats qui progressent. Le taux de réussite au bac 2014 s’élève à 87,3%, en hausse de 1,3 point par rapport à 2013. Une réussite en hausse grâce aux filières technologiques et professionnelles.

Le Val d’Oise est le département le moins en réussite de l’Académie de Versailles. Si la note finale est meilleure à 2013 avec un taux d’admis de 87,3% (+1,3 point), c’est grâce à une plus grand succès dans les séries technologiques (+5,1 points) et professionnelles (+4,3 points). Car sur la filière générale, la réussite est en recul de 1,3 point.

Le bac général en repli

La baisse des résultats la plus importante dans la filière générale est constatée en série Littéraire (-2,3 points), suivi du baccalauréat scientifique (-1,3 point). Le bac économique et social enregistre, lui, une baisse relative (0,8 point).

Sur la filière générale, le département se place donc en queue de peloton de l’Académie avec 85,9% de réussite contre 93,6% pour les Yvelines, département en tête de classe, 91,4% pour les Hauts de Seine et 89,1% pour l’Essonne.

Mentions pour les filières technologiques et professionnelles

Si le constat reste le même pour les séries technologiques et professionnelles, le bac 2014 dans le Val d’Oise reste marqué par une forte augmentation du taux de réussite dans ces deux filières.

 

Tout comme en 2013, le baccalauréat technologique enregistre une hausse importante (+5,1 points) pour atteindre cette année 86,6%. La taux de réussite augmente dans pratiquement toutes les série à l’image de la STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) qui réalise la plus belle percée (+6,1 points), ou encore de la série STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) avec +1,1 point. Il est en revanche à la baisse en STL (Sciences et technologies de laboratoire) avec -2,8 points.

 

Les résultats sont aussi en hausse dans la filière professionnelle. Cette augmentation est particulièrement importante dans le secteur tertiaire (+5,2 points). Le secteur industriel, quant à lui, enregistre une progression de 2,6 points.