Rentrée mouvementée au Conseil régional d’Ile-de-France. L’opposante UMP Valérie Pécresse reproche à la majorité de gauche « un désengagement massif dans l’éducation. » En ligne de mire : la situation des lycées et des internats.

A quelques jours de la rentrée des classes, les lycées d’Ile-de-France sont au cœur de la polémique au Conseil régional. Valérie Pécresse, opposante UMP a accusé la majorité de gauche de « se désengager de l’éducation. « En Ile-de-France la dépense par lycéen est passée ces cinq dernières années de 1.330 euros à 875 euros, soit une baisse de 455 €, plus d’un tiers  » affirme la conseillère régionale.

Valérie Pécresse attaque la gestion des lycées par la région, une compétence qui lui revient : « En 2014, près de deux opération de rénovation – construction sont en retard. A cette mauvaise gestion, il faut ajouter les « lycées fantômes » de la Gauche. Promises depuis 2001 par Jean-Paul Huchon, 51 opérations de rénovation ou construction de lycées n’ont toujours pas démarré (aucune étude votée à ce jour) ou ont été tout simplement abandonnées ! »

Dans le Val-d’Oise, elle pointe 4 chantiers en retard, aux lycées Galilée à Cergy, Auguste Escoffier à Eragny, Van Gogh à Ermont et Jean-Jacques Rousseau à Montmorency. Quatre « chantiers fantômes » sont également épinglées : deux nouveaux lycées à Gonesse et Magny-en-Vexin, et des opérations aux lycées Le Vexin de Chars et Gérard de Nerval de Luzarches. 

Jean-Paul Huchon : « Cela ne correspond absolument pas à la réalité »

Lors de sa conférence de presse de rentrée ce mardi, Jean-Paul Huchon a répondu aux attaques de son opposante. Selon la majorité, 2,4 milliards d’euros seront consacrés à la construction et à la rénovation des lycées entre 2012 et 2022. 

Jean-Paul Huchon répond à Valérie Pécresse sur… par vonews95