En cette rentrée, les écoles s’apprêtent à mettre en place la réforme des rythmes scolaires. Après des mois de contestation dans le département, une seule commune résiste encore, celle de Saint-Leu-la-forêt. 

En juin dernier, le maire UMP Sébastien Meurant avait tenté de faire barrage en prenant un arrêté pour fermer les écoles le mercredi matin. Aujourd’hui contraint d’appliquer la loi par le tribunal administratif de Pontoise à la demande de la préfecture, le maire déclare toujours souhaiter l’abrogation du décret et compte saisir le Conseil d’état. 

http://www.dailymotion.com/embed/video/x250zoi