En avril dernier une douzaine de sépultures tombaient dans l’effondrement du cimetière de Sannois. L’association des familles victimes de l’effondrement tente de bloquer les travaux de sécurisation, synonyme de fin des recherches des tombes emportées.