Vincent Gayrard / Célia Jousserand et Jean-François Patingre/ Catherine David Delcombre, candidats (EELV) respectifs sur les cantons de Deuil et de Montmorency, veulent consacrer les budgets prévus à l’Avenue du Parisis (ex BIP) pour de nouvelles routes à l’amélioration des transports collectifs et des circulations douces.

 

davidDelcombre

Catherine David Delcombre est candidate EELV aux départementales.

« M.Strehaiano, maire de Soisy-sous-Montmorency et vice-président du Conseil général et Mme Berty, maire de Montmorency et conseillère générale, ont récemment annoncé lors de leur conférence de presse de lancement de campagne que le projet de prolongement de l’avenue du Parisis, qui doit traverser les cantons de Montmorency et de Deuil, était une nouvelle fois relancé par le Conseil général. Cette relance du projet se fait au mépris des habitants des communes concernées qui se sont largement exprimés contre lors de la concertation menée en 2012, affirment les candidats EELV. Le Conseil Général continue de vouloir financer un projet au coût exorbitant (plus de 500 millions d’Euros), inutile et source de nuisances et de pollution dans une zone déjà durement touchée par les nuisances liées à l’aéroport de Roissy CDG« .

 

Les candidats écolos souhaitent que les budgets prévus pour de nouvelles routes soient consacrés à « l’amélioration des transports collectifs et des circulations douces« . Ils veulent aussi « favoriser les activités locales créatrices d’emplois : commerces de proximité, artisanat et entreprises d’insertion ».

 

Parmi les autres propositions que ces candidats aux départementales de mars prochain avancent : la revitalisation des terres agricoles situées sur Saint-Brice à proximité de la zone des Monts de Sarcelles « en les préservant de l’urbanisme commercial« . Ils souhaitent aussi « sécuriser dans les plus brefs délais la traversée des piétons au niveau du passage à niveau PN4 de Deuil » et « lancer une large concertation avec les riverains et usagers sur les aménagements à apporter concernant la traversée des véhicules ».