Alors que le Sénat a proposé de repousser d’un an la création de la Métropole du Grand Paris, le Conseil départemental du Val d’Oise fait part de sa satisfaction. « Encore une fois, le gouvernement de M. Valls est dans le déni le plus total en souhaitant faire passer en force un projet bâclé et illisible », estime la majorité UVO.

Le Conseil départemental, qui salue « la lucidité des sénateurs », pointe « la fragilité de la Métropole du Grand Paris ». Et d’ajouter : « Mal né, mal conçu et passé en force durant l’été 2013, ce projet ne correspond ni à la situation de l’Ile-de France, ni aux ambitions de la loi du Grand Paris de 2010 ».

 

Pour Arnaud Bazin, président du Conseil départemental, « la création de la Métropole est porteuse de conflits et de fractures ». Le chef de file de la majorité départementales souligne également « le contexte ingrat de sa création, ses projets mal définis et les arrière-pensées omniprésentes ». Selon lui, « c’est la Région qui devrait être la Métropole ».