Le collectif « Point à la ligne ! » s’inquiète du retard pris dans le dévoiement de la Ligne Très Haute tension (THT) de 400 000 volts qui surplombe leurs habitations, à Louvres. Les riverains ont lancé une pétition, destinée au sous-préfet de Sarcelles, qui a recueilli 400 signatures.

L’association se bat depuis 20 ans pour faire déplacer une ligne THT située à proximité d’habitations. Ses membres pensaient pourtant avoir obtenu une victoire décisive il y a tout juste un an, avec un avis favorable ayant été émis par la Commissaire enquêteur, permettant la signature d’une déclaration d’utilité publique.

 

Pourtant, les travaux tardent à démarrer. « Après l’enquête publique de juin 2013, la D.U.P. a été signée en juin 2014, puis en septembre une réunion en sous-préfecture a déterminé un planning de réalisation, précise le collectif. Ce planning présenté par Réseau de Transport d’Électricité (RTE) annonçait une fin de travaux en octobre 2017 alors que les précédentes informations données par RTE indiquaient des délais beaucoup plus courts », précise Point à La Ligne.

 

Problème, le collectif assure qu’il n’a pas réussi à obtenir une réunion technique sur le sujet et que la réunion d’un Comité de Pilotage prévue au printemps par l’ancien sous-préfet ne s’est toujours pas tenue. « De surcroît nous venons de découvrir que la durée excessive de toutes ces procédures risque de bloquer le financement par la Région Ile de France, puisque le protocole date de 2008 », souligne l’association. Celle-ci demande désormais que « le comité de pilotage se tienne au plus tôt et que RTE réduise les délais de réalisation ».