En raison de travaux au niveau de la rue de Paris, à Gonesse, la desserte des bus circulant entre le centre-ville de la commune et la gare RER D de Villiers-le-Bel-Gonesse-Arnouville a été temporairement modifiée, au grand dam de certains usagers. Aujourd’hui, Cédric Sabouret, conseiller départemental PS du canton, souhaite voir rétablir la liaison, avant la date annoncée fixée à novembre.

Parmi les lignes impactées, les bus 23, 250, 95-02 et 38 ne passent plus par certains arrêts, obligeant les habitants des secteurs Mairie, Orgemont, La Madeleine et Le Vignois à marcher pour rejoindre d’autres abribus. Si les travaux doivent prendre fin en novembre prochain, certains ne cachent plus leur agacement. Des pétitions ont ainsi été lancées. « Une telle situation est inacceptable, et ne peut pas durer jusqu’en novembre », estime ainsi Cédric Sabouret, qui insiste sur l’importance de bénéficier de transports à proximité pour nombre d’habitants moins mobiles, notamment les personnes âgées ou handicapées. « Au minimum, un passage du bus 23 par la Poste de Gonesse doit être envisagé dès la semaine prochaine afin de permettre au plus grand nombre de rallier la gare de RER », renchérit l’élu.

 

Et d’ajouter : « L’exaspération qui monte est parfaitement légitime : il est inenvisageable d’obliger les habitants à marcher plus de 20 minutes seulement pour rallier l’arrêt de bus le plus proche ». Le jeune conseiller départemental assure avoir pris contact Transdev, « qui est disposée à rétablir un passage des bus par le centre-ville de Gonesse ». Désormais, il espère obtenir de Jean-Pierre Blazy, député maire PS de la commune, le rétablissement des parcours de bus.