Un homme de 56 ans a été interpellé et placé en garde à vue ce jeudi 10 décembre à Argenteuil. Il est soupçonné d’être l’auteur de tirs d’arme feu sur le gymnase Pierre de Coubertin. 

Les faits se sont produits le 7 décembre dernier ers 19h50. La police est alors alertée pour des tirs contre un gymnase situé rue des Cévènes à Argenteuil. Les fonctionnaires découvrent à l’intérieur des locaux une balle de chasse ayant traversé le mur, sans faire de blessés.

 

Immédiatement, des experts du SRIJ de Versailles sont dépêchés sur place. Ils arriveront à déterminer la provenance possible des tirs. Trois appartements sont suspectés, tous situés à proximité immédiate du gymnase, dans une tour de l’allée François-Villon. Parmi les locataires des trois logements, l’un est déjà connu des autorités pour des faites de violence et de détention prohibée d’arme.

 

Finalement, le 10 décembre vers 20h, les forces de l’ordre se rendent chez l’individu, accompagnés de la brigade canine et d’une équipe de l’administration pénitentiaire. Chez l’homme, les policiers se font remettre une carabine en bois à air comprimé. Ils découvrent également une seconde carabine à air comprimé, un Browning à canon lisse, suspecté d’avoir été utilisée pour les tirs sur le gymnase, ainsi qu’une soixantaine de cartouches non percutées et quatre étuis de cartouches percutées.

 

Le suspect a été placé en garde à vue. La suite de l’affaire a été confiée au pôle judiciaire de l’agglomération.