Le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) du Val d’Oise  a présenté ses voeux pour l’année 2016 ce jeudi, devant de nombreux chefs d’entreprise. Frédéric Vernhes a dressé le bilan pour 2015, une année difficile marquée par un plan de départs volontaires au sein des CCI, à cause d’un contexte financier compliqué. L’année 2016 sera une année d’élection. La présidence sera remise aux voix des patrons en octobre. En attendant, la CCI 95 développera un nouveau thème annuel : Val d’Oise, terre des réseaux d’entreprises.

vernhesAprès « Val d’Oise : terre du digital » en 2015, place en 2016 aux réseaux d’entreprises ! Ce sera le nouveau thème annuel porté par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Val d’Oise. Il a été annoncé par son président Frédéric Vernhes ce jeudi, à l’occasion de ces voeux pour la nouvelle année 2016. « On a dénombré 47 réseaux sur ce territoire. C’est une richesse et un facteur d’attractivité. Les entreprises qui sont dans ces réseaux se développent mieux. Il faut faire partager cette idée. »

A l’occasion de ces voeux, Frédéric Vernhes est revenu sur 2015, une année compliquée. « L’année 2015 a été difficile pour les entreprises et pour les chambres consulaires, notamment celle du Val d’Oise a-t-il évoqué. On a constaté l’évaporation de la ressource fiscale, ce qui a entrainé une remise en cause des moyens mis à disposition par la chambre. Les chefs d’entreprise ont l’habitude de ce type de situation, c’est souvent le marché qui l’impose et on essaye d’avoir une vision positive même si la situation est brutale. Nos collaborateurs, dans le cadre d’un plan de départs volontaires, ont pu choisir de quitter la chambre. C’était nécessaire à l’équilibre budgétaire et on a essayé de le faire dans des conditions sociales optimales. Demain il va falloir réinventer la façon d’organiser les chambres, de produire le service qu’on doit aux entreprises. Ca se passera probablement par plus de synergie, d’opérations, d’appels à des compétences extérieurs. On a vraiment décidé d’abandonner aucun des services qu’on doit apporter aux entreprises. »

Pour 2016, il espère pouvoir tirer parti d’une bonne dynamique collective pour continuer à assurer les missions de la CCI. En octobre 2016, des élections auront d’ailleurs lieu pour renouveler les élus de la chambre : « En période électorale, on souhaite que les chefs d’entreprise viennent émettre leurs idées, leurs avis à l’occasion de l’élection de la nouvelle équipe. Que le vent particulièrement positif qui souffle à l’intérieur de la chambre continue à souffler afin que nous puissions aborder avec dynamisme la reprise économique qui, je l’espère, ne manquera pas de nous rejoindre en 2016. »